L’art-thérapie et la maladie de Parkinson

Les bienfaits de L’art-Thérapie dans la maladie de Parkinson.

L’art et la musique amélioreraient la qualité de vie des patients atteints de la maladie de Parkinson. Ils aideraient également à maintenir leur autonomie motrice.

Cette maladie neurodégénérative joue un grand rôle sur la production de dopamine. Une substance chimique qui contrôle l’humeur, le bien-être et les mouvements corporels. La musique stimule les circuits cérébraux liés à l’émotion ainsi que la diffusion de dopamine.

L’art-thérapie contribue à aider les patients à extérioriser plus facilement et à calmer leurs troubles.

Selon Hervé Platel, professeur de neuropsychologie, « La musique et les signaux sonores sont de plus en plus utilisés dans la prise en charge des troubles moteurs des patients parkinsoniens, notamment pour les aider à se synchroniser sur des instruments de musiques comme le métronome ou sur une musique rythmée. De nombreuses expériences ont montré que l’induction musicale permet une fluidité des mouvements […] de la part des patients qui fait qu’ils arrivent à se caler sur la musique et à reprendre une motricité beaucoup plus fluide. »

L’art est une forme de thérapie pour les patients. Il les aide entre autres, à exprimer et extérioriser leurs émotions en dansant, en chantant, en écoutant de la musique, en dessinant, en peignant, etc…

Tout cela en calmant leurs symptômes nerveux comme les tremblements, le stress, l’anxiété et la peur.

L’utilisation des arts visuels a pour objectif de :

♦ Distraire les patients de leur douleur

♦ Les aider à lui donner un sens

♦ Favoriser la relaxation

♦ Les aider à faire le deuil de la perte de leur fonctionnement physique

La Danse Assise pour les malades atteints de la maladie de Parkinson

La danse est un moyen de s’exprimer autrement que par les mots. La danse devient un moyen très fort d’entrer en relation avec l’autre. La danse assise s’adapte pour la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer…Une séance de danse assise se compose de plusieurs temps. Les mouvements sont très doux. 

Chacun prend conscience de son corps et le réchauffe par des massages doux. Ensuite, un jeu de rythme s’installe, la danse favorise la prise d’initiative et la cohésion de groupe. Les malades saisissent des foulards de couleur vive dans leurs mains, ils s’animent et donnent vie à une oeuvre visuelle impressionnante.

Chacun prend plaisir à créer, à découvrir de nouveaux mouvements, les foulards se transforment en oiseaux gracieux qui s’envolent et se posent avec délicatesse. Un spectacle fascinant où chacun est à l’écoute de l’autre. 

Un jeu du miroir s’installe entre praticien et malade. Sur une musique lente, l’un devient le miroir de l’autre et doit reproduire ses gestes, les expressions de son visage. La complicité s’installe et la communication par le geste se fait tout naturellement. Un moment magique pour les malades.